Strato cumulus

Disparition des stratocumulus marins et réchauffement climatique, l’analyse du Dr Roy Spencer

Une étude publiée le 25 février 2019 dans Nature Geoscience [1] prétend démontrer par la modélisation que, en faisant disparaître certains types de nuages (les stratocumulus marins), l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère provoquera un réchauffement climatique bien supérieur a celui annoncé par le GIEC (12 degrés Celsius ). Le scientifique du climat Roy Spencer [2] a réagi…

NSIDC

Forte croissance de la banquise arctique

Le texte qui suit est la traduction d’un article publié le 24 février sur le site wattsupwiththat.com. Février n’est pas terminé et l’étendue de la banquise arctique est déjà supérieure à celle des quatre années précédentes et à six des 14 dernières années; elle dépasse déjà d’un demi-million de kilomètres carrés celle de l’année dernière. Étendue…

Rapport AON 2018

Désastres naturels : pas d’évolution significative selon le rapport 2018 de l’assureur AON

La société d’assurance  AON vient de publier son rapport 2018 sur les désastres naturels. Nous en résumons dans cet article les principales conclusions. On observe sur la période 2000-2018 une absence d’évolution significative, pour ne pas dire une parfaite stabilité. Un événement doit répondre à au moins un des critères suivants pour être considéré comme…

antarctique

L’élévation du niveau de la mer surestimée selon une étude publiée dans la revue « Nature »

En 2016, il s’est propagé dans la communauté scientifique une hypothèse selon laquelle une hausse des températures mondiales entraînerait  l’autodestruction des immenses falaises de glace bordant la calotte glaciaire de l’Antarctique, qui s’effondreraient alors comme des dominos. Ces falaises de glace au front des glaciers mesurent à peu près 20 m de hauteur mais plus…

vague de chaleur Australie

Vague de chaleur en Australie: réchauffement global ou événement météorologique local ?

Températures extrêmes en décembre et janvier 2019 Selon un rapport spécial du bureau de météorologie australien (BOM) l’Australie a connu en décembre 2018 et janvier 2019 soixante-huit vagues de chaleur d’une intensité exceptionnelle affectant de larges parties du pays avec des températures maximales ayant dépassé 40°C comme le montre le tableau ci-dessous : Les 10…