L’enneigement n’est pas menacé par le réchauffement climatique

Cet article actualise l’article « bulletin d’enneigement » publié en janvier 2018 sur ce site qui faisait un point exhaustif sur l’évolution de la couverture neigeuse.

Les données sur l’étendue de la couverture neigeuse (Snow cover extent) sont fournies depuis 1967 par le Rutgers Global Snow Lab à partir d’images satellitaires. Dans un rapport sur la couverture du manteau neigeux dans l’hémisphère nord en 2018, Rutgers indique :

En 2018, l’étendue annuelle de la couverture neigeuse (SCE) sur les terres de l’hémisphère Nord (NH) était en moyenne de 25,6 millions de km2, soit 0,5 million de km2 de plus que la moyenne des 49 dernières années.

Rutgers Global snow lab

Les données sont disponibles pour l’hiver, l’automne et le printemps.

Pour l’hiver, on est passé de 45,3 à 46,0 millions de km2 de neige, soit un augmentation de 1,55% (Figure 1).

Figure 1 : Couverture neigeuse de l’hémisphère Nord en hiver (Source : Rutgers Global snow lab)

Pour l’automne, on est ainsi passé de 18,4 millions de km2 de neige en 1967 à environ 20,2 km2 en 2019 soit un augmentation de 9,8 % (Figure 2).

Figure 2 : Couverture neigeuse de l’hémisphère Nord en automne (Source : Rutgers Global snow lab)

En revanche, pour le printemps on constate une diminution de 31,5 à 28,7 km2, soit une diminution de 9,7% (Figure 3).

Figure 3 : Couverture neigeuse de l’hémisphère Nord au printemps (Source : Rutgers Global snow lab)

On se souvient de la prophétie du Dr David Viner, chercheur principal à l’unité de recherche climatique de l’Université de East Anglia :

Dans quelques années les chutes de neige hivernales deviendront un événement très rare et passionnant… Les enfants ne vont tout simplement pas savoir ce qu’est la neige

Daily Telegraph

Contrairement à ce que Météo-France déclare, l’enneigement n’apparaît nullement menacé par le changement climatique. Cela peut être vrai au niveau local, mais pas pour l’ensemble de l’hémisphère nord.