« Urgence climatique » : le consensus européen rompu

Communiqué de presse du Réseau européen climato-réaliste. Pour diffusion.

Le consensus européen est rompu : 225 députés votent contre l’ « urgence climatique »

C’est un moment important dans l’histoire du Parlement européen : un tiers des députés y a voté contre les tentatives d’exagération des impacts du réchauffement climatique.

Le Réseau européen climato-réaliste (ECRN) se réjouit du vote des 225 députés qui ont rejeté ce matin la motion des partis écologistes déclarant l’urgence climatique, une motion qui a tout de même été adoptée au Parlement par 429 députés ayant voté pour et 19 abstentions.

À la lumière de notre appel d’hier aux députés pour voter contre cette déclaration d’urgence climatique, il s’agit d’un signe encourageant que l’adhésion inconditionnelle à l’alarmisme climatique commence à être sérieusement questionnée.

Ce vote a eu lieu le jour même où Tata Steel Europe a confirmé son intention de supprimer 3000 emplois européens, tandis que l’on annonce que la nouvelle Commission européenne prévoit un aberrante dépense de plus de trois mille milliards d’euros pour son programme climatique unilatéral.

Le fossé grandissant au sein de l’Union européennee et du Parlement européen sur les politiques climatiques est appelé à s’élargir sous l’effet des coûts économiques et politiques astronomiques qui se font de plus en plus visibles.

Durant les prochains mois, le Réseau européen climato-réaliste travaillera avec des députés de toute l’Europe pour développer des politiques alternatives qui soient économiquement, technologiquement et politiquement réalisables.

Contact :
Site : European Climate Realist Network
Courriel : ECRteam@ecr.network